Caprices

Caprices est une interprétation physique de la musique de Salvatore Sacharrino. Les sons singuliers trouvent leur écho dans le langage corporel fort qu’Alexander Vantournhout a développé en tant que danseur et acrobate. Aussi minutieux que Bach avec ses fugues, Alexander compose un spectacle qui dépasse les genres de cirque et de danse. Dans sa recherche du danger et de la virtuosité, mais aussi de l’atemporalité et l’aliénation, il passe – aussi capricieux que la musique – de l’exubérance à un minimalisme presque ironique. Vous renterez malgré tout chez vous avec un air bien familier en tête. On parie ?

… Des grincements de violons remplissent l’espace. Vantournhout monte en scène avec sa roue. Suit un jeu de découverte entre le danseur et son partenaire : la roue. Ils se repoussent, s’attirent sous un paysage sonore parfois pénétrant. Tantôt prudents et suggestifs, tantôt agressifs, le danseur et sa roue livrent un combat existentiel virtuose contre la fragilité physique et le vide émotionnel (Tuur Stevens, Etcetera)

Conception et chorégraphie: Alexander Vantournhout
Création lumière et son: Tim Oelbrandt
Photographies: Bart Grietens, Stanislav Dobak
Costumes: Anne Vereecke
Regards extérieur: Tarek Halaby, Anneleen Keppens, Ben Mcewen, Sara Tan, Vera Tussing
Musiciens (interprètes): Due Notturni (Nicolas Hodges) Caprices (Caroline Widman),
Anamorfosi (Benoit Petit, Massimiliano Damerini), Perduta (Massimiliano Damerini)
Première: 11/02/2014 Halles de Schaerbeek, Bruxelles (BE)

Avec le support de: la communauté Flamande, la province de Ouest-Flandres, Humorologie, Het Circuscentrum, WP zimmer, Dommelhof, cc De Spil, P.A.R.T.S., CC de Warande, Destelheide

Presse

30 Janvier 2014_Les “Caprices” d’Alexander Vantournhout

12 Février 2014_’Singin’ in the rain’ op sneakers